[Cahier Remix] Littérature et résonances médiatiques : nouveaux supports, nouveaux imaginaires

Responsable(s) du projet: 

Les contributions rassemblées ici sont toutes orientées autour d’une réflexion sur les croisements entre la littérature et les phénomènes médiatiques qui marquent la production culturelle contemporaine. Elles constituent des versions bonifiées de communications présentées lors de la deuxième édition du Colloque étudiant en Littérature et Résonances Médiatiques (CLERM) le 26 février 2014 à l’Université Concordia –à l’exception de l’article du professeur Marcello Vitali Rosatti, conférencier d’honneur lors de l’événement, qui a généreusement accepté de participer à ce projet de publication, et de celui de J. Luis Loya García, qui a offert un article tiré de son mémoire de maîtrise (U. Concordia, juin 2014) consacré à Frañol radio.

On pourrait grosso modo diviser les études réunies dans ce Cahier en trois grands blocs. Le premier porte sur les manifestations textuelles dans l’environnement numérique. L’article de Marcello Vitali Rosati revisite la notion genetienne de paratexte afin de montrer que dans l’environnement du web, tout devient à la fois texte et paratexte, et que dès lors, les frontières (entre réalité et fiction, entre le dedans et le dehors, entre les pages, entre les plateformes, etc.) n’existeraient plus, le texte et le paratexte s’inscrivant dans une dynamique de continuité. Marc Rowley s’intéresse quant à lui au phénomène des mèmes à travers l’analyse d’une campagne publicitaire menée par Bell Canada, dans le but de voir si le fait d’inclure des images macros (qui ont été développées et qui ont circulé sur le web) dans des publicités traditionnelles constitue une preuve que ces images, qui proviennent de l’Internet, ont désormais investi les principaux courants ou tendances en matière de rhétorique visuelle. Charles Dionne propose enfin une réflexion sur la poésie en code, qu’il positionne par rapport à certaines traditions théoriques, notamment pour montrer que cette poésie en langage informatique permettrait de mettre en lumière l’«invisible contemporain».

Dans le deuxième bloc, il est question de diffusion radiophonique et d’archives audio. J. Luis Loya García se penche sur le texte sonore de l’émission Frañol radio, formé par les chansons et les dialogues de l’émission, qu’il conçoit comme un récit de formation possédant des caractéristiques semblables à celles du roman d’apprentissage, pour ensuite en dégager les principales figures correspondant à la manière dont les individus d’origine latino s’intègrent socialement, culturellement et linguistiquement au Canada. Lee Hannigan aborde de son côté l’archive sonore, en proposant une étude des archives de la Sir George Williams Poetry Series qui avait fait l’objet d’enregistrements audio lors de la tenue des événements dans les années 1960 et 1970, enregistrements qui ont été remasterisés pour être joints à l’archive numérique SpokenWeb développée par le professeur Jason Camlot de l’Université Concordia.

La troisième avenue explorée est celle des liens entre texte, musique et iconicité. L’article de Joyce Baker est consacré à la mise en image de la chanson «Marilyn» du groupe Indochine et aux emprunts faits à un imaginaire musical marqué par l’influence gothique et métal; elle montre notamment que le vidéoclip de «Marilyn» se caractérise par la déviance et la transgression. Pour sa part, Émilie Lamoureux s’intéresse au phénomène de l’adaptation cinématographique, en adoptant pour objet d’étude le roman Les sept jours du talion de Patrick Sénécal et le film qui en a été tiré. L’un des principaux intérêts de cette adaptation, suggère-t-elle, réside dans l’examen de la manière dont l’intériorité, très présente dans le texte, a été reconduite à l’écran.

Toutes les contributions explorent ainsi des problématiques liées de près ou de loin à l’intermédialité et aux humanités numériques. Elles mettent autant en lumière les liens entre l’imaginaire contemporain et les résonances médiatiques que ceux entre les pratiques d’écriture, les modes de lecture et les supports de diffusion.

 

Pour citer ce document:

David, Sylvain et Sophie Marcotte (dir.). 2015. Littérature et résonances médiatiques: nouveaux supports, nouveaux imaginaires. Cahier ReMix, n° 5 (01/2014). Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/remix/litterature-et-resonances-mediatiques-nouveaux-supports-nouveaux-imaginaires>