Mars 2017

dim lun mar mer jeu ven sam
26
27
28
1
2
3
4
 
 
 
 
 
 
 
5
6
7
8
9
10
11
 
 
 
 
 
 
 
12
13
14
15
16
17
18
 
 
 
 
[Table ronde] "Autour de la table" - séance 1

[Table ronde] "Autour de la table" - séance 1

Date: 
Jeudi, Mars 16, 2017 - 10:00

La première rencontre du réseau Autour de la table se tiendra le jeudi 16 mars.
Pour information: reseau.autour.de.la.table@gmail.com

 

Programme

Présentation du réseau et des participants

Recherche émergente
Jérôme-Olivier Allard (Université de Montréal) et Marie-Christine Lambert-Perreault (UQAM): 
«Du zombie végétarien à l'humain cannibale. La manducation dans les fictions zombiesques»

Joanne Burgess (UQAM): 
«Origines et parcours des épiciers du Vieux-Montréal victorien»

 

Explorations
Geneviève Sicotte (Université Concordia):
 «Oh! la belle province! de David Dorais. Un portrait acide de la gastronomie québécoise»

 

Organisé par Marie-Christine Lambert-Perreault et Geneviève Sicotte

 

Fichier(s) attaché(s): 
Fichier attachéTaille
autour_de_la_table_-_seiance_1.pdf1.15 Mo
03/16/2017 - 10:00
 
 
 
19
20
21
22
23
24
25
 
 
 
[Conférence] Lucile Davier - "La traduction dans les médias en Suisse et au Canada : invisibilité, transparence et résistance"

[Conférence] Lucile Davier - "La traduction dans les médias en Suisse et au Canada : invisibilité, transparence et résistance"

Invisibilité
Date: 
Mercredi, Mars 22, 2017 - 12:00

Dans le cadre du Cycle de conférences en traductologie 2016-2017 de Figura-Concordia, Lucile Davier (Université d'Ottawa / Université de Genève) présentera une conférence intitulée :

La traduction dans les médias en Suisse et au Canada : invisibilité, transparence et résistance

Ces quinze dernières années, les chercheurs en « traduction journalistique » ont mis au jour un certain nombre de caractéristiques communes à de nombreuses situations de communication : dans les médias, la traduction serait invisible, littérale et intégrée au processus de production de l’information (Bielsa et Bassnett 2009 ; Gambier 2010 ; van Doorslaer 2010 ; Conway 2011 ; Schäffner 2012 ; Davier 2014). Toutefois, C. Gagnon (2012) émet l’hypothèse que le paysage médiatique canadien pourrait être l’exception qui confirme la règle en raison de la centralité politique du bilinguisme. Partant de cette hypothèse et d’une enquête menée dans des agences de presse en Suisse, la présente étude s’interroge sur les conceptions que les journalistes d’un quotidien régional francophone ont du bilinguisme et de la traduction. En Suisse, les journalistes conçoivent la traduction comme une pratique littérale et contraignante, ce qui les amène à « désélectionner » des sources dans leur langue seconde au profit d’acteurs s’exprimant dans leur langue maternelle. En d’autres termes, ces conceptions influencent les tâches de sélection de l’information auxquelles les journalistes accordent autant d’importance qu’au principe d’« objectivité ». Est-ce également le cas dans un quotidien régional installé à cheval sur la frontière Québec-Ontario, Le Droit  ? Pour répondre à cette question, j’ai mis sur pied une enquête de terrain ethnographique comprenant des entretiens avec des journalistes, des périodes d’observation et l’analyse de nouvelles publiées aux formats papier, web et mobile ainsi que de documents institutionnels. D’après mes résultats préliminaires, premièrement, la traduction est également invisible au niveau textuel dans les articles s’appuyant sur des sources en anglais. Deuxièmement, la traduction est aussi considérée comme une opération transparente ne nécessitant ni formation spécifique ni réflexion institutionnelle, mais pas comme une difficulté ou une contrainte. Troisièmement, à quelques exceptions près, les journalistes du Droit conçoivent leur travail quotidien avec des sources en anglais comme une réalité contre laquelle il est inutile de lutter. Par conséquent, ils sont moins tentés de désélectionner des sources en anglais, d’autant plus que l’invisibilité de la traduction crée une illusion d’unilinguisme dans leurs articles en français. Cependant, à l’ère de la convergence, alors que l’image et la vidéo gagnent en importance sur les plateformes web et mobile, ce phénomène pourrait bien s’inverser.

 

Bienvenue à toutes et à tous! 

 

Mercredi le 22 mars 2017, à 16 h

Université Concordia

Pavillon LB - McConnell 

1400, de Maisonneuve O., salle LB.619

 

organisée par Benoit Léger

 

Fichier(s) attaché(s): 
Fichier attachéTaille
cycle_traducto_2016-2017_lucile_davier.pdf5.16 Mo
03/22/2017 - 12:00
 
 
 
 
26
27
28
29
30
31
1
 
[Conférence] Ronald Rose-Antoinette - "Glossolalia and Errantries: But what to make of the ineffable and unreadable?"

[Conférence] Ronald Rose-Antoinette - "Glossolalia and Errantries: But what to make of the ineffable and unreadable?"

Lignes brisées
Date: 
Lundi, Mars 27, 2017 - 15:00

Dans le cadre du Cycle de conférences en traductologie 2016-2017 de Figura-Concordia, Ronald Rose-Antoinette (Université Concordia) présentera une conférence intitulée :

Glossolalia and Errantries: But what to make of the ineffable and unreadable?

Ronald Rose-Antoinette is a doctoral candidate in philosophy at Concordia University (Montréal). He is one of the editors of the online publication Inflexions and the co-editor of the Immediations book series at Open Humanities Press. He recently contributed to an edited volume on the filmmaker Apichatpong Weerasethakul entitled Nocturnal Fabulations: Ecology, Opacity and Vitality in Apichaptong Weerasethakul’s Cinema (2017). His work explores the passageways between blackness, errantry, quantum physics, and ante-history.

Bienvenue à toutes et à tous! 

 

Lundi le 27 mars 2017, à 19 h

Université Concordia

Pavillon LB - McConnell 

1400, de Maisonneuve O., salle LB.619

 

organisée par Sherry Simon

Fichier(s) attaché(s): 
03/27/2017 - 15:00
 
 
 
[Atelier] - "Translating Tomorrow People, A Talk With Skawennati"

[Atelier] - "Translating Tomorrow People, A Talk With Skawennati"

Becoming Sky Woman
Date: 
Jeudi, Mars 30, 2017 - 14:00

Le chantier de recherche « Traduire les humanités », dirigé par Pier-Pascale Boulanger (Université Concordia) et Karina Chagnon (UQAM) reconduit son cycle de conférence cette année!

Deuxième rencontre : 

"Translating Tomorrow People, a talk with Skawennati"

www.skawennati.com

Skawennati réalise des œuvres qui abordent l’histoire, l’avenir et la transformation. Ses projets d’art médiatique novateurs incluent CyberPowWow (1997-2004), Imagining Indians in the 25th Century (2001) et TimeTraveller™ (2008-2013). Ils ont été présentés à travers l’Île de la Tortue dans le cadre d’expositions majeures telles que Now? NOW! à la Biennial of the Americas à Denver (Colorado) et Looking Forward (L’Avenir) à la Biennale de Montréal. Elle a reçu le Best New Media Award du festival imagineNative en 2009, ainsi qu’un Contemporary Art Fellowship du Eiteljorg Museum en 2011. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections publiques et privées.
Née dans le territoire mohawk de Kahnawake, Skawennati est détentrice d’un baccalauréat en Beaux-Arts de l’Université Concordia à Montréal, où elle vit et travaille. Elle codirige, aux côtés de Jason E. Lewis, Aboriginal Territories in Cyberspace (AbTeC), un réseau de recherche composé d’artistes, d’universitaires et de technologues voués à la création, à l’exploration et à la critique d’environnements virtuels autochtones. Elle est aussi la codirectrice des ateliers Skins qui portent sur les pratiques narratives et médiatiques expérimentales autochtones. En 2015, AbTeC a mis sur pied le projet IIF (Initiative for Indigenous Futures).
Skawennati parlera de sa récente exposition solo, Le monde de demain, présentée du 4 février au 18 mars à la galerie OBORO.

 

Université Concordia,

1450, rue Guy, salle MB 3.255 (3e étage)

Jeudi 30 mars 2017, à partir de 18 h.

 

Informations : www.facebook.com/events/1406763716054703

 

Fichier(s) attaché(s): 
Fichier attachéTaille
affiche_traduire_les_humanites_mars_2017.pdf1.46 Mo
03/30/2017 - 14:00
 
[Colloque] 16e Odyssée de la traductologie "Au-delà des ponts de la traduction. Traduction et compréhension culturelle"

[Colloque] 16e Odyssée de la traductologie "Au-delà des ponts de la traduction. Traduction et compréhension culturelle"

Golden Gate
Date: 
Vendredi, Mars 31, 2017 - 04:45

Au-delà des ponts de la traduction. Traduction et compréhension culturelle

16e édition de l’Odyssée de la traductologie

Association étudiante des cycles supérieurs en traduction

Université Concordia

 

L’Association étudiante des cycles supérieurs en traduction de l’Université Concordia est heureuse de vous inviter à la 16e édition de son colloque étudiant : l’Odyssée de la traductologie, qui se tiendra le 31 mars 2017. Cette année, le colloque explorera comment la traduction et le domaine de la traductologie servent à jeter des ponts de tous genres. En plus d’encourager la discussion de cas pratiques, le colloque sera l’occasion d’approfondir une réflexion d’ordre théorique et méthodologique. Nous avons l’honneur de recevoir Maria Tymoczko, professeure de littérature comparée à l’Université de Massachusetts Amherst et grande spécialiste de la question.

Programme à venir. 

 

Fichier(s) attaché(s): 
Fichier attachéTaille
odysee2017poster.pdf455.2 Ko
03/31/2017 - 04:45