[Conférence] Marie-Christine Lambert-Perrault «Imaginaire de la faim. Construction de la figure médiatico-littéraire d’Amélie Nothomb autour du thème alimentaire»

Aliments
Date: 
Jeudi, Mars 19, 2015 - 10:15 - 12:00

 

Dans le cadre du cours FLIT 451 Imaginaire, mythes et symboles, nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence de Marie-Christine Lambert-Perrault (UQAM) : 

« Imaginaire de la faim. Construction de la figure médiatico-littéraire d’Amélie Nothomb autour du thème alimentaire »

 

Résumé

Célèbre pour son amour des chapeaux et des fruits pourris, l’écrivaine Amélie Nothomb mène depuis 1992 une carrière littéraire médiatisée, où son discours extraromanesque prolifique, forme d’inscription autobiographique liée à la parole (Michel David, 2006), fait écho à la matière de ses romans autobiographiques et fictionnels, qui semblent portés à la fois par une exigence de sincérité et par un désir d’invention des identités et des origines (Mark D. Lee, 2010). Dans sa Biographie de la faim, la narratrice déclare : « La faim, c’est moi », faisant de son appétit singulier un attribut identitaire. Dans le cadre de cette présentation, je discuterai la construction de la figure d’Amélie Nothomb en étudiant, dans un corpus littéraire et médiatique, la représentation des nourritures familiales, de l’élective « surfaim » de l’enfance, des comportements anorexiques de l’adolescence – qui auraient motivé la démarche créatrice de l’écrivaine –, et de son rituel d’écriture, où se conjuguent digestion et création.

 

Notice biobibliographique

Marie-Christine Lambert-Perreault complète un doctorat en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal sous la direction de Simon Harel et de Lori Saint-Martin. Elle a déposé en 2008 un mémoire de maîtrise consacré aux figures du deuil dans l’œuvre d’Amélie Nothomb. Boursière du FRQSC et du CRSH, elle s’intéresse dans sa thèse à la représentation de la nourriture et du motif de l’incorporation mélancolique dans les écritures de la mobilité imprégnées par l’Asie de l’Est. Coresponsable de six colloques internationaux – dont Raconter l’aliment (2015) et Télé en séries (2014) –, elle a publié divers articles dédiés aux productions de Ying Chen, Amélie Nothomb et Aki Shimazaki.

 

1450 rue Guy, local MB S1.255 (premier sous-sol) 

Jeudi le 19 mars, à 10 h 15