Geneviève Sicotte

Formation universitaire
M. A. en langue et littératures françaises, Université McGill (1992)
Ph. D. en études françaises, Université de Montréal (1997)
Département
Études françaises
Téléphone
514 848-2424, poste 5598
Courriel
genevieve.sicotte@concordia.ca
Biographie professionnelle

Geneviève Sicotte est spécialiste de la littérature du 19e siècle, principalement dans le domaine français. Elle s’intéresse au thème gastronomique et aux représentations de l’économie dans la littérature et dans l’imaginaire culturel. Elle est directrice de Figura, antenne Concordia, depuis 2008.

Domaine(s) de spécialisation

Littérature du 19e siècle français; sociocritique; ethnocritique; discours économique dans la littérature; discours gastronomique et représentations du repas.

Sélection de publications
  • « Gastronomie extrême. Les nourritures bizarres des écrivains », dans Bertrand Marquer et Éléonore Reverzy (dir.), La Cuisine de l’œuvre au XIXe siècle. Regards d'artistes et d'écrivains, Presses Universitaires de Strasbourg, 2014, p. 39-50.
  • Geneviève Sicotte, Martial Poirson, Stéphanie Loncle et Christian Biet (dir.), Fiction et économie. Représentations de l'économie dans la littérature et les arts du spectacle, XIXe-XXIe siècle, Presses de l’Université Laval, coll. « Monde culturel », 2013, 278 p.
  • Geneviève Sicotte et al. (dir.), « Consommation et littérature : des pantoufles d’Emma Bovary à la tortue de des Esseintes », dans Fiction et économie. Représentations de l'économie dans la littérature et les arts du spectacle, XIXe-XXIe siècle, Presses de l’Université Laval, coll. « Monde culturel », 2013, p. 79-98.
  • Marie-Noëlle Aubertin et Geneviève Sicotte (dir.), Gastronomie québécoise et patrimoine, Presses de l’Université du Québec, coll. « Nouveaux Patrimoines », 2013, 274 p.
  • Marie-Noëlle Aubertin et Geneviève Sicotte, « L’aliment dans la littérature du 19e siècle québécois : témoignage ethnologique, revendication patrimoniale et création identitaire », dans Gastronomie québécoise et patrimoine, Presses de l’Université du Québec, coll. « Nouveaux Patrimoines », 2013, p. 127-150.
  • « Les maîtres du superflu. Luxe et économie chez les écrivains autour de 1900 », dans David Martens et Myriam Watthee-Delmotte, Figurations de l’auteur. L’écrivain comme objet culturel, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2012, p. 39-52.
  • Marc André Brouillette et Geneviève Sicotte (dir.), « Le jardin et des rapports à l’art. Encadrer, décadrer, recadrer », dossier thématique de Projets de paysage, no 5, URL : http://www.projetsdepaysage.fr/fr/n_5_1, 2011.
  • « Équilibres problématiques et utopies optimistes. Le marché et le don de Vigny à Baudelaire », dans COnTEXTES [En ligne], n° 5, mai 2009, mis en ligne le 25 mai 2009,
URL : http://contextes.revues.org/index4265.html
  • « Destruction and the Gift », dans Claire I. R. O’MAHONY (dir.), Symbolist Objects: Materiality and Subjectivity at the Fin-de-Siècle, Rivendale Press, 2009.
  • Le festin lu. Le repas chez Flaubert, Zola et Huysmans, Montréal, Liber, coll. « Petite collection Liber », 2008 (réédition de l’original paru en 1999), 325 p.