Jill Didur

Formation universitaire
M. en littératures anglaises, York University
Ph. D. en littératures anglaises, York University
Département
English Department
Téléphone
514 848-2424, poste 2351
Courriel
jill.didur@concordia.ca
Parcours de recherche

Jill Didur est professeure au Département d’études anglaises de l’Université Concordia. Elle est spécialiste des littératures et théories postcoloniales. Dans ses recherches actuelles, elle se penche sur les relations discursives et matérielles entre les pratiques de collecte de plantes et les mémoires des botanistes coloniaux en Asie du Sud. Elle s’intéresse aussi à l'écriture contemporaine postcoloniale de l'Himalaya, de même qu’à l’imaginaire du jardinage alpin et des jardins de rocaille.

Sélection de publications

Essai

  • Unsettling Partition. Literature, Gender, Memory, Toronto, The University of Toronto Press,  2006.

 

Direction de dossiers de revue et d’ouvrages collectifs

  • Global Ecologies and the Environmental Humanities. Postcolonial Approaches (avec A. Carrigan et E. DeLoughrey), New York, Routledge, 2015.
  • “Revisiting the Subaltern in the New Empire” (avec T. Heffernan), édition spéciale de Cultural Studies, vol. 17, no 1 (2003).
  • “Critical Posthumanism” (avec S. Bart et T. Heffernan), édition spéciale de Cultural Critique, no 53 (2003).

 

Articles scientifiques

  • “Walk This Way: Postcolonial Travel Writing and the Environment”, dans Robert Clarke (dir.), Cambridge Companion to Postcolonial Travel Writing, London, Cambridge University Press, à paraître en janvier 2018.
  • “Guns and Roses: Reading the Picturesque Archive in Anita Desai’s Fire on the Mountain”, dans Texual Practice, vol. 27, no 3 (2013).
  • “Strange Joy: Plant-hunting and Responsibility in Jamaica Kincaid’s (Post)colonial Travel Writing”, dans Interventions. International Journal of Postcolonial Studies, vol. 13, no 2 (2011), p. 236-255.
  • “Cultivating Community: Counter Landscaping in Kiran Desai’s The Inheritance of Loss”, dans E. DeLoughrey et G. B. Handley (dir.), Postcolonial Ecologies. Literatures of the Environment, New York, Oxford University Press, 2011, p. 43-61.
  • “Gardenworthy’: Rerouting Colonial Botany in Jamaica Kincaid’s Among Flowers: A Walk in the Himalaya”, dans Public. Art, Culture, Ideas, no 41 (2010), p. 172-185.